L’histoire de Sadira – La morsure de la veuve

Voici pour cette semaine l’histoire de Sadira, le premier nouveau personnage de ce reboot Killer Instinct à avoir été dévoilé.

stage_05_sadira001

Sadira est un assassin de sang-froid qui a été en contrat avec Ultratech pour calmer les dénonciateurs,  militants, politiciens et autres ennemis de la méga corporation qui pourrait empêcher l’intelligence artificielle appelée ARIA d’exécuter ses plans pour une humanité évoluée.

Sadira est née dans un camp de réfugiés à la frontière thaïlandaise, une région en proie à des conflits sanglants menés entre les groupes ethniques et le gouvernement communiste du Myanmar. Enfant, elle a appris à se battre pour survivre dans un camp difficile, s’entraînant au Muay Boran -un style de boxe ancienne de la région. Son instructeur a essayé de lui apprendre que cet art martial a été conçu pour se forger un caractère, mais ce que Sadira aimait à ce sujet était la pure violence … le frisson de la trituration, dominant et humiliant un autre être humain.

Mais elle désirait quelque chose de plus sombre et plus satisfaisant que juste un simple concours.

Quand elle était adolescente, elle a été recrutée par le groupe de femmes insurgées connue sous les Red Eyes de Rylai. Elle a rejoint volontiers leur ordre et a rapidement gravi les échelons en raison de sa férocité innée. Son premier acte fut de combattre un ami initié en utilisant des éclats de verre liées aux poings avec une corde de chanvre. Sadira jouait avec son adversaire qui était surpassé et terrifié, utilisant le verre pour défigurer son visage, et lui laissant la vie comme un avertissement pour les autres.

Les Red Eyes firent leur base une jungle viades grottes de calcaires souterraines cachées qui avant avait été utilisé il y a des siècles comme un temple. Le Maître des Red Eyes, un vieux mais toujours très dangereux assassin, prit sous son aile Sadira, sachant qu’elle était un combattant dangereux, mais extraordinaire dans son milieu. Il traitait Sadira comme une fille, donnant à la jeune femme la seule vraie affection qu’elle ait jamais connu.

Le Maître portait un collier qui avait la forme d’une araignée en or: il était le symbole de sa chefferie. Pendant des années, Sadira convoitait cette chose avec une soif dévorante, feignant d’aimer et respecter son chef, mais complotant tranquillement pour prendre le contrôle des Red Eyes.

Finalement Sadira est venu à être considéré comme l’un des meilleurs assassins des Red Eyes, mais plus d’une fois son impétuosité a failli la tuer. Qui plus est, elle intimidait constamment les autres femmes dans l’Ordre, et sa nature imprudente l’a amené à faire une grave erreur lors d’une mission secrète, ce qui eut pour conséquence la mort de plusieurs de ses coéquipiers dans ce processus.

Une nuit, le Maître emmena Sadira dans une chambre secrète dans les cavernes et lui montra un beau trône doré. C’était le lieu où il venait et méditait. Il dit à son élève qu’un jour Sadira pourrait s’asseoir sur ce fauteuil, mais qu’avant elle devait gagner le respect de son maître par la bravoure et les sacrifices. Elle devait également faire un travail sur elle-même concernant son caractère imprudent. Finalement, le Maître lui expliqua que les deux assassins auront à s’affronter lors d’un combat en face à face autour de tous les membres des Red Eyes et si Sadira en sort victorieuse, alors le collier de l’araignée et le trône lui seront remis.

Sadira faisant semblant d’accepter ces mots, s’inclina comme soumise. Puis soudain, elle fustigea avec une lame cachée, tranchant la joue de son Maître. Un poison mortel coulait dans ses veines alors que le viel homme choqué regardait les yeux de la femme plus âgée grands ouverts. Tombé à ses genoux, elle sourit affreusement. Puis elle lui dit : « L’araignée a trouvé sa vraie maison. »

Sadira tenait au-dessus de son maître mort, la regardant curieusement pendant un certain temps. Puis elle prit le collier sur le cadavre et le mit autour de son cou. Il était extrêmement lourde et froide. Elle alla s’asseoir sur le trône, se prélassant paresseusement. Soudain, elle sentit quelque chose comme morsure. Les jambes de l’araignée étaient envie ! Comme Sadira terrifiée et griffée par l’araignée, la chose en or dans sa poitrine creusait profondément dans sa chair, pour aller se reposer à côté de son cœur qui battait comme si elle était un animal effrayé. Ses avant-bras et les paumes tintaient douloureusement comme si elles bourdonnaient avec un courant électrique. A ce moment, des toiles jaillirent de ses mains et recouvrirent la paroi de la grotte. Elle bondit instinctivement et se cramponna aux fils de la Vierge, respirant difficilement.

Une puissance sombre et froide émanait de cette chose en or à l’intérieur de son corps. Sadira pouvait la sentir entourer son cœur, le consumant lentement et pour le remplacer. Il y avait une forte douleur dans la poitrine qui ne s’arrêterait … une douleur qui resterait pour toujours.

Mais perdre son cœur en valait le prix, tant le pouvoir qui venait de l’araignée était magnifique. Sous la direction néfaste de Sadira les Red Eyes élargirent leurs activités, fournissant des services à travers le globe, où les riches et les puissants payaient les meurtriers et les mercenaires. ARIA finit par découvrir l’existence de Sadira à travers son réseau de renseignement, et a demandé l’aide de la tueuse pour une massive somme d’argent. L’IA a envoyé Sadira sur de nombreuses missions secrètes, y compris le vol de la technologie du vaisseau écrasé de l’alien Glacius.

Une de ses missions est de lutter contre Glacius dans le tournoi Killer Instinct et subrepticement voler quelques brides de son ADN en utilisant une seringue cachée implanté dans sa botte. Après cela, ARIA a pu utiliser cet exemple de code génétique pour contourner les protocoles de sécurité sur le noyau pli de Glacius et ouvrir un portail vers une autre dimension.

Son travail pour ARIA rendit Sadira extrêmement riche. Réalisant qu’elle avait maintenant la possibilité de fonctionner au-delà des ombres, Sadira chercha à renforcer son organisation terroriste pour ainsi devenir un nom redouté à travers le monde. Ses activités sont devenus plus audacieuses, forçant ARIA à l’avertir de sa présence croissante aux yeux du public.

Lorsque ARIA lui demanda d’aller enquêter personnellement sur un sanctuaire dans un village japonais à distance, Sadira supposé qu’il y avait une cible importantequi l’attendait. Mais à la place, elle se trouva face à la tombe d’une jeune fille japonaise 17ème siècle qui était morte en défendant héroïquement son village de samouraïs pilleur. Sadira commença bêtement à creuser la tombe, pensant qu’il y avait un trésor caché là. Cette impiété réveilla un puissant esprit vengeur sous la forme d’Hisako, qui poursuivit Sadira impitoyablement, peu importe où elle fuiait. Sadira fut grièvement blessée par Hisako, et l’assassin se glissa vers son repaire dans les jungles, s’accrochant à la vie et pensant à ce qu’ARIA avait mis en place: elle était devenue un problème et une menace pour l’IA. Sadira se cramponnait à sa toile, couvant comme une araignée blessé. Comment pouvait-elle aider l’empire d’ARIA dans son état ?

Alors que Sadira réfléchissait à cela, elle fut visitée par Omen -le Messager de Gargos- qui lui demanda dese retourner contre ARIA et de rejoindre le chemin du Seigneur Astral. Sadira eut un choix à faire qui aidera à décider du sort de l’humanité… un poste qu’elle savoure grandement.

Par le passé, Sadira utilisait les pouvoirs impitoyables de l’araignée qu’elle possédait. Des pouvoirs qui viennent naturellement et facilement à elle, presque comme si elle était née avec. Mais avoir été proche de la mort aux mains du fantôme réveilla quelque chose en Sadira. La vengeance et la survie sont maintenant une seule et même chose. Elle doit prendre le temps de libérer son véritable potentiel en étudiant la chasse et en tuant avec des techniques d’arachnides réels. Elle prit un intérêt certain pour une famille d’araignée toute particulière qu’est celle des Salticidaes…..

stage_05_sadira0006

Laisser un commentaire