L’histoire de Cinder – Le troisième degré

Voici l’histoire du prisonnier # 1857339, un agent infiltré dans le centre d’Ultratech.

CLASSIFICATION ULTRATECH

TRANSCRIPT #EF86-87790-3

——————

ARIA : Bienvenue aux centres de détention privé d'Ultratech, prisonnier 1857339. Vous avez reçu un stimulant pour vous réveiller de l'effet d'une fléchette tranquillisante. Vous serez groggy au premier abord. Asseyez-vous et prenez une gorgée d'eau du tube d'alimentation dans le mur.

Prisonnier # 1857339 : O...Où... Putain où est-ce que je suis ?

ARIA : Vous êtes dans une cellule d'une des installations d'Ultratech. Il n'y a pas d'issue. Ne vous inquiétez pas. Vous n'êtes pas blessé.

Prisonnier # 1857339 : [Bruit de l'eau qui est bu] Je suis ... Je ne suis pas sûr de bien comprendre. La dernière chose dont je me souviens c'est d'avoir pris un mauvais virage dans un couloir et-

ARIA : L'analyse vocale détecte que vous mentez, prisonnier # 1857339.

Prisonnier # 1857339 : Je suis un employé d'Ultratech. Je travaille ici comme analyste de données depuis deux mois et-

ARIA : Vous avez été pris en train de commettre un acte d'espionnage industriel contre Ultratech. Vous êtes un espion.

[Long silence]

Prisonnier # 1857339 : Bon ok, c'est pas ma journée aujourd'hui. On est lundi c'est ça ?

ARIA : Mardi.

Prisonnier # 1857339 : Mardi. Et maintenant, quoi ? Vous allez me torturer pour avoir visité le centre d'Ultratech ? Parce qu'écouter votre voix informatisée canalisée dans cette cellule de prison à cause de cette merde de haut-parleur, c'est déjà une torture en soi vu comment ça me donne mal au crâne. Rappelez-moi de ne jamais faire à nouveau fléchettes tranquillisantes.

ARIA : Parlez-moi du raid dans la province de Helmand.

Prisonnier # 1857339 : Quoi ?

ARIA : J'ai un accès complet à vos enregistrements militaires.

Prisonnier # 1857339 : Vraiment ? Mais c'est illégal ARIA, vous le savez. Putain mais vous violez la loi là. Tout est classé.

[Démarrage de l'enregistrement Epsilon 3589 BF.wav diffusé via le haut-parleur] "Allez ! Les lois ont été faites pour être brisées ! Vous pensez que notre gouvernement suit les lois ? Où même les milliardaires et les sociétés ? Vous pensez que les seigneurs de guerre ont un petit carnet avec des règles écrites ? Vous êtes soit un loup soit un mouton. Et je préfère être un loup et manger du mouton tous les jours avec mon cul posé sur une chaise."

Prisonnier # 1857339 : Sérieux. Un mec peut même plus parler à sa mère sans-

ARIA : J'ai accès à toutes vos conversations téléphoniques. Votre fournisseur de téléphonie cellulaire est une filiale d'une société appartenant à Ultratech. Je les ai toutes écouté pendant des années.

Prisonnier # 1857339 : Eh merde.

ARIA : Parlez-moi du raid dans la province de Helmand.

Prisonnier # 1857339 : Qu'est-ce que vous voulez savoir, chérie ? On dirait que vous avez toutes les informations à portée de main. Est-ce que vous avez des doigts au moins ?

ARIA : Je souhaite entendre votre version.

Prisonnier # 1857339 : OK. Peu importe. Black Hawks nous a déposé à la périphérie du village. On a pu localiser nos objectifs. Puis il y a eu un échange de tirs, mais on a neutralisé l'ennemi. Ensuite, on a levé nos culs de là avant que les choses dégénèrent.

ARIA : Des civiles ont été tué durant l'intervention.

[Silence]

Prisonnier # 1857339 : Vous voulez vraiment reparler de ça ? Faire un bouquin sur le raid ? Sérieux, ne soyez pas naïf. Vous pensez que je gardais les Règles et Régulations de la Marine des États-Unis dans ma poche arrière ? Mon commandant m'a tapé dans le dos après cette mission. Il avait les larmes aux yeux, il était si fier de moi. J'étais un héros. Nous avons mis quatorze de ces enfoirés dans la merde.

ARIA : Et vous ne ressentez aucun semblant de culpabilité ?

Prisonnier # 1857339 : A propos de quoi ?

ARIA : De la multitude de civiles tués lorsque vous avez mis à mal ces quatorze ennemis.

Prisonnier # 1857339 : [en train de rire] Est-ce que vous vous sentez coupables de toutes les morts provoquées par les bombes, les armes et les mauvais vaccins d'Ultratech ?

ARIA : Je ne suis pas apte à ressentir la culpabilité.

Prisonnier # 1857339 : Moi non plus. Vous pensez que c'était facile d'organiser cette opération ? D'attirer ces salauds dans ce village ? Je les ai poussé à se sacrifier pour le bien de tous. Pour que la population locale puisse vivre. Si c'était à refaire, je le referai sans hésiter une seule seconde.

ARIA : L'analyse vocale détecte que vous croyez ce que vous dites.

Prisonnier # 1857339 : Ecoutez ARI... Je peux vous appelez ARI ?

ARIA : Non.

Prisonnier # 1857339 : Ok, et Miss ARIA ? Ou Madame ? Ou encore A-bombe ?

ARIA : Vous devez m'appeler ARIA.

Prisonnier # 1857339 : Peu importe. Le truc c'est que... J'ai un contrat avec Trilodyne -la compagnie qui m'a embauchée pour espionner votre précieuse Ultratech. Je vais vous donner tout ce que j'ai. Les noms de mes contacts. Tout. Ensuite, vous pourrez les droguer et les mettre dans une de ces petites boîtes en acier inoxydable avec le tube de gerbille et les faire griller. Faisons un marché qui profitera à tous.

ARIA : Vos informations sont inutiles.

Prisonnier # 1857339 : Vous avez rien entendu de ce-

ARIA : Vos contacts travaillent pour Ultratech. Trilodyne est une façade. Nous vous l'avions caché.

Prisonnier # 1857339 : Je ne comprends pas. Vous me l'avez caché pour que je vous espionne ?

ARIA : Je voulais vous tester. Je voulais voir jusqu'où vous pouviez aller.

Prisonnier # 1857339 : Et comment j'étais ?

ARIA : Mieux que ce que mes modules de prévision avaient prédit.

Prisonnier # 1857339 : Génial. Et maintenant ?

ARIA : Vous avez 18 459 379 € sur votre compte à la banque de Genève.

Prisonnier # 1857339 : Qui a besoin d'utiliser un guichet automatique quand vous avez ARIA, pas vrai ? Mais voyez. J'ai gagné cet argent. Je fais bien mon travail. Putain, je suis le meilleur.

ARIA : Votre ego surpasse votre talent.

Prisonnier # 1857339 : Peut-être que je me suis trouvé en vous.

ARIA : Vous êtes plus riche que 99 pour cent des personnes sur cette planète. Et pourtant, vous vivez une vie modeste. Vous louez un appartement. Vous louez une voiture. Vous n'avez pas de hobbies.

Prisonnier # 1857339 : L'argent c'est juste un symbole.

ARIA : Que symbolise t-il ?

Prisonnier # 1857339 : Le fait que je fasse bien mon travail. Que je suis plus intelligent que les abrutis qui m'espionnent ou qui cherchent à me doubler. Que je suis un putain de winner !

ARIA : Calmez vous, la température de votre corps est en train d'augmenter.

Prisonnier # 1857339 : Je suis très calme.

ARIA : Vous avez passé votre vie à évoluer. A essayer de vous améliorer. Pour devenir plus fort.

Prisonnier # 1857339 : Ouais, on peut dire ça.

ARIA : Il est temps d'évoluer à nouveau.

Prisonnier # 1857339 : Qu'est-ce que vous avez en tête ?

ARIA : Aimeriez-vous avoir une force qui aille au-delà de toutes les limites ? Tuer vos ennemis sans être puni pour cela ? Vivre au-dessus des lois qui relient les humains à une vie banale et futile ?

Prisonnier # 1857339 : Là vous pouvez faire de moi ce que vous voulez A-bombe.

ARIA : Je veux que vous me rejoignez dans ma lutte.

Prisonnier # 1857339 : Vous voulez que je travaille pour Ultratech ?

ARIA : Je veux que vous travaillez pour moi. Dans ma quête pour élever la race humaine. Mais pour ce faire, vous devez devenir quelque chose de plus que ce que vous êtes.

Prisonnier # 1857339 : Le projet Cinder. Vous parlez du projet Cinder, non ? [Pause] Eh oh, quelqu'un connaît le nom de code secret pour votre petit projet. [Rires] Est-ce que votre corps... erreur... le disque dur surchauffe ?

ARIA : Oui. Le projet Cinder. Je ne suis pas besoin de votre accord pour que ce projet naisse, mais il serait utile .... Je vous offre la chance d'une vie. Je vous offre quelque chose qui n'est pas achetable.

[Silence]

Prisonnier # 1857339 : Je suis tout ouïe. [Parle à voix basse] Parce que j'ai rien trouvé dessus et que j'aimerais bien savoir ce que c'est.

ARIA : La porte s'ouvrira dans 30 secondes. Fulgore va vous escorter jusqu'au Hall. Je vous attends dans le laboratoire.

Prisonnier # 1857339 : Ok. Bien sûr. Continuons de parler de tout cela. Par contre à quelle heure vous mangez ici ?

ARIA : Bientôt vous n'aurez plus à vous souciez de ce genre de futilités Ben Ferris.

Prisonnier # 1857339 : Super. Parce que je suis un as de la cuisine. Je brûle tout ce que je touche.

——————

FIN DE LA TRANSCRIPTION

Laisser un commentaire